vendredi 18 août 2017

Ansabère 4 SOMMETS


Enchaînement des 4 sommets à Ansabère :
Pic, Grande Aiguille, Petite Aiguille, Petit Pic.

Durée : Compter au total un minimum de 12h
Approche 1ère voie : 2h.
Retour depuis le Petit Pic : 1h45
Escalade : 350 m environ au total, 6a max, (ta)
Matériel : Corde à double de 60m, 12 dégaines dont quelques longues, un jeu de coinceurs, un jeu de Camalots (des micros au no 3), 4 ou 5 sangles de 120 cm.
Pour toute autre précision, voir topo.

Nico et Ivan.                           TOPO au format PDF haute qualité ICI

Voilà une journée bien remplie à Ansabère, un moyen original de visiter le massif par des voies historiques. Que dire de plus, sinon que ce fut une superbe journée à tous points de vue. Voici topo détaillé et photos :











La Grande Aiguille d'Ansabère

Raillère interminable !

L1 voie du Vieux Piton : la porte d'entrée

Le haut de L1

Départ de L3 VdVP

La cheminée de L4 de la VdVP

L4, le passage en 6a/6a+

R3

Dans L4

Départ de L5 vers la sortie

R4

L5, sortie de la VdVP

Sur la crête menant au Pic

Dans le passage clé de la Voie du Surplomb de la Grande Aiguille

2ème sommet, sur la Grande Aiguille

Du monde sur le Pic d'Ansabère

L'impressionnant et très beau rappel de la Grande Aiguille

De la brèche, en remontant vers le Pic

De la brèche, en remontant vers le Pic


La brèche descendant vers les vires de la Face Nord du Petit Pic d'Ansabère

Sur les vires de la Face Nord du Petit Pic d'Ansabère

Dans la Voie Normale de la Petite Aiguille d'Ansabère

Sommet de la Petite Aiguille d'Ansabère

3ème sommet : la Petite Aiguille d'Ansabère

Beaucoup de choucas amassés en plein passage de notre dernière longueur de la journée

Dans la brèche entre Petite Aiguille et Petit Pic

Vue sur la paroi du Spigolo de la Petite Aiguille


Un bout du Spigolo...

Dernière longueur, en remontant vers le sommet du Petit Pic par la sortie de la Despiau-Ferrané

Arrivée au 4ème et dernier sommet de la journée : le Petit Pic d'Ansabère



dimanche 30 juillet 2017

Agullas de la Belellaza - Arête est










350 m - 5/A0 (ou 6a ?) (V oblig.) - (e)
Voie ouverte en 2011 par Luis Royo, Bruno Gaspar et Julio Benedé.

Les aiguilles de la Belellaza qui se cachent dans l'immense versant sud du Visaurin présentent un très joli motif d'escalade ouvert par l'équipe de Sendero Limite en 2011. L'itinéraire, qui remonte l'arête est de ces aiguilles, réserve de très beaux passages d'escalade de difficulté modéré et se déroule dans un cadre magnifique. De plus, la progression dans cette voie est très sûre car celle-ci est entièrement équipée et le rocher est généralement excellent. 
Du sommet de la voie, il est possible de descendre directement toutefois, comme nous l'avons fait ce jour là, il est très intéressant de monter au sommet du Visaurin et de redescendre par la voie normale ce qui permet de réaliser un très beau parcours en boucle au départ du refuge de Lizara.  

Matériel : corde à double de 50 m, 12 dégaines dont quelques longues pour éviter le tirage dans certaines longueurs et, au cas où, quelques friends avec éventuellement quelques sangles et cordelettes pour changer le matériel en place.
Equipement : la voie est entièrement équipée. Dans les longueurs, il y a des spits et de nombreux ponts de rocher, lunules et becquets sont équipés de sangles et de cordelettes. Lorsqu'ils se font sur spits, les relais sont matérialisés par une plaquette de couleur rouge.


Accès : Depuis la France, passer le tunnel du Somport. A partir de là, 2 options se présentent :
- descendre la vallée jusqu'à Villanua. Quelques kilomètres après, prendre à droite la direction de Borau. Arrivé à ce village, continuer la route en passant par Aisa et Jasa. Après Jasa prendre à droite en direction de Puerto de Aragues et poursuivre la route jusqu'au parking du refuge de Lizara (environ 2 h 00 depuis Oloron).
- descendre jusqu'à Jaca puis continuer jusqu'à Puente de la Reina. De là, passer le pont puis prendre à droite la route qui mène à Hecho. Avant Hecho, prendre à droite la direction de Puerto de Aragues où l'on retrouve l'itinéraire précédent (environ 2 h 30 depuis Oloron).
La première option est plus courte en temps et en distance mais la route est parfois étroite et sinueuse alors que la deuxième option propose un trajet beaucoup plus reposant.   

Approche : depuis le refuge de Lizara, emprunter le chemin de la voie normale du Visaurin qui passe par le col de Foratón. Après 10 min de marche, prendre à droite un sentier. Le suivre puis s'engager dans la vallée qui mène à Plana Mistresa et la remonter. Peu avant d'arriver au col donnant sur Plana Mistresa, les aiguilles apparaissent sur la gauche. Remonter alors les pentes de manière évidente jusqu'à arriver au pied de la voie (1 h 45 min environ).  
Retour : du sommet de la voie, effectuer un rappel de 5 m ou descendre en désescalade (corde fixe) jusqu'à atteindre un petit col. De là, 3 possibilités :
- descendre sur la gauche pour rejoindre la cirque de Belellaza et le pied de la voie (2 rappels de 15 m)
- descendre à droite par un couloir en mauvais rocher très raide au début pour rejoindre également le pied de la voie. Faire attention à la présence d'un gouffre qui se trouve à mi-pente.
- continuer la crête en franchissant un ressaut rocheux (II)  puis remonter les pentes jusqu'au sommet de Las Fetas (2531 m) et suivre la crête jusqu'au sommet du Visaurin (2669 m). Redescendre par la voie normale qui passe par le col de Foratón. C'est l'option la plus longue mais la pus élégante. Du col, compter 1 bonne heure de marche jusqu'au sommet du Visaurin et 1 h 45 min pour le retour au refuge depuis le sommet.

Description de l'itinéraire : l'itinéraire est très évident (voir topo). Il remonte une fissure sur 1 longueur afin de rejoindre une rampe inclinée qui mène en 2 longueurs sur le fil de l’arête que l'on suit jusqu'au sommet. Au niveau des rappels, le premier est obligatoire mais les 2 autres peuvent être descendus en désescalade sans trop de difficultés.

Karine, Mathieu et Stéphane.  

Le topo réalisé par Sendero Limite.
L'approche et le tracé de la voie.
Vue générale des aiguilles. L'attaque de la voie se situe au niveau du dièdre bien visible.

Dans le haut de L1. Au début de cette longueur, se trouve un pas d'A0 qui peut passer en libre mais qui est bien difficile (6a ?).

Sur le fil de l'arête dans L5.

Dans L6, après le premier rappel .
Au pied de L8.
Karine en tête dans L8, une très belle longueur en V.
Mathieu en pleine action dans L8.
Vue sur le col à la fin de la voie avec les 3 itinéraires possibles.
Sur la crête menant au sommet de Las Fetas puis au Visaurin.
Depuis le col de Foraton, itinéraire de descente du Visaurin.