dimanche 2 avril 2017

Espolon de Poniente (+ Tentative "Make")



Peña Rueba

- "Make" / 215m / 7b+-A1 (6b-A1)
20 dégaines, corde à double de 60m, étriers, sangles.
- Espolon de Poniente / 325m / V+
12 dégaines, corde à double de 50m, sangles.
Topos, accès et retour : voir topo "Riglos Vertical" pages 338 et suivantes.

Nous voici partis avec Nico pour gravir cette voie dont les photos du toit à franchir m'avaient tout autant impressionné que fasciné : "Make". Le toit me préoccupait et m'attirait tellement que les cotations des longueurs étaient mises de côté : je voulais coûte que coûte aller là-bas. Heureusement, le 7b+ de L1 se gravit très bien en A(e). La suite ? Il faudra revenir... En effet, en ce dimanche d'avril, même si le soleil était de la partie, le vent s'était invité. Les 10 degrés de température ambiante avec ce vent qui nous mettait les cordes à l'horizontale nous laissaient un ressenti bien inférieur, très froid, trop froid. Nous avons tout de même franchi le toit, ce fut superbe, et pour moi la journée était déjà gagnée. Mais à R2, Nico et moi nous sommes regardés, et sans mot dire nous nous sommes compris : poursuivre dans un 6b+ déversant puis un 7a qui allait certainement être un gros combat pour nous était perdu d'avance dans ces conditions. Nous n'avions plus envie. L'onglée, les pieds gelés et insensibles, aucune sensation, l'escalade s’avérerait trop compliquée. De plus, le vent violent nous ballote, nous bouscule; il va jusqu'à envoyer les paquets de corde vers le haut, nous retombant dessus; il faut alors démêler. Redescendre ne nous arrange pas forcément car le rappel du bout du toit est énormément impressionnant.
De retour sur le plancher des vaches, nous décidons de poursuivre la journée dans une voie toute équipée plus à gauche dont la cotation ne dépasse pas le V+ : l'Espolon de Poniente. Ce fut une très belle voie avec de beaux passages, notamment L3 dans un très beau dièdre-fissure. La voie est longue (11 longueurs), on remonte une succession de piliers pour arriver tout en haut. Il ne faut pas se laisser abuser : si nous avons souvent l'impression d'arriver au sommet, un pilier succède à un autre ! Le retour se fait par la Ferrata Sud. En ce qui concerne "Make", nous reviendrons...
Merci à Cyril pour sa patience et ses photos prises du sol lorsque nous étions dans le toit !



Il fallait y croire ! Passage à Urdos...

La Pena Oroel au soleil !

La Pena Rueba, et le haut du toit

Le toit de "Make"

Le toit, plus gros

A l'attaque du 7b+ en A(e)

Ambiance dans L1

Au relais R1

R1 et le toit

Dans L1


Traversée du toit

Dans le toit




La libération, à quelques mètres !


Admirez l'orientation des cordes, au relais ! Quand on dit qu'il y a du vent...

Nico : la libération !

Au relais R2. La corde est déployée; regardez bien, elle descend à... l'horizontale !

Le rappel depuis R2




L1 de la voie

Nico dans L2

Arrivée à R2

Le superbe dièdre de L3

Le dièdre de L3

Le dièdre de L3 toujours 

La suite


Le haut d'un pilier...

Avant le suivant !

Ce n'est pas terminé...

Encore un pilier !

Depuis le sommet, enfin.

Descente par la Ferrata Sud, et la vue sur Riglos




lundi 10 octobre 2016

Nouvelle voie en vallée d'Aspe : L'Apprenti Sorcier

260 m / 6b+ (6a obl.) / (e)

Mathieu et Ivan

J'avais repéré ce motif rouge durant l'aventure du "Chemin de Marine". De loin il semblait "facile". J'y suis retourné pensant remonter le pilier, un peu la fleur au fusil. Au pied des "facilités", je me suis retrouvé face à un mur très haut, très vertical, très compact et surtout... très difficile ! Il faudra revenir avec plus de matériel et... de l'aide ! Pour patienter, je me suis rabattu sur la zone de gauche, un peu encaissée, avec une succession de gradins encore une fois semblant "faciles". J'ai passé un après-midi là, sans réussir à franchir le premier gradin, avec un rapport engagement/difficultés trop important. J'ai cheminé de tous côtés pour me rendre à l'évidence : côté matériel, avec coinceurs, pitons et tamponnoir j'étais inadapté au lieu car les emplacements de protections naturelles, comme dans "Le chemin de Marine", sont trop rares et incertains. Après 2 pitons et 2 spits je suis redescendu.
Retour avec Mathieu, avec un jeu de coinceurs, un jeu de pitons et le perfo. Malgré des longueurs tirées avec un minimum de goujons, nous nous retrouvons à R5, en haut du 6b, dépouillés de matériel. impossible de continuer, ce qui fut frustrant car nous sentions que nous étions proche du sommet et nous avions encore le temps. Nous sommes redescendus par l'échappatoire du jardin (voir topo).
Retour lundi 10 octobre pour terminer la voie, compléter quelque peu l'équipement dans les longueurs. Le résultat est "L'Apprenti Sorcier", une voie de 260 m à l'ambiance très particulière dans ce cadre somptueux du vallon d'Aubise.


La Mailh l'Auda à gauche de notre motif sans nom

Notre motif sans nom

Ouverture de L1

Ouverture de L2

En haut de L3

En haut de L4

Répétition du superbe 6b de L5

Répétition du superbe 6b de L5

Jour 2 dans L2

Jour 2 dans le superbe dièdre de L3

Arrivée à R4

Le jardin du haut, entre R4 et R4 bis

Jour 2 dans L5

La traversée de L6

Et la cheminée de L6

Dernière longueur

Sommet de la voie

Retour par les gradins côté droit

La cabane